Les composantes de notre programme scientifique

L’infrastructure de la Banque de cellules leucémiques du Québec et l’expertise de son laboratoire spécialisé en étude génétique des leucémies humaines est unique au Canada.

La collection de spécimens bien caractérisés d’hémopathies malignes de la BCLQ avec des données cliniques associées à chaque échantillon fournit un outil de recherche essentiel.

Les chercheurs impliqués dans ce projet ont déjà de nombreuses collaborations au niveau local et international. La Banque de cellules offre une infrastructure de recherche leur permettant de promouvoir ces collaborations, d’améliorer leur compétitivité et d’approfondir leurs recherches axées sur:

  1. Les mécanismes moléculaires impliqués dans la leucémogénèse et dans la résistance aux traitements de la leucémie
  2. Le développement de nouveaux outils diagnostiques et pronostiques dans les leucémies
  3. La découverte de nouvelles approches pour traiter la leucémie, incluant les molécules chimiques et l’immunothérapie

La BCLQ est au centre d’un important programme de recherche en génomique et en médecine personnalisée des leucémies aiguës, The Leucegene Project,  regroupant des chercheurs de l’Institut de Recherche en Immunologie et cancérologie (IRIC), de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR) affiliés à l’Université de Montréal, et d’autres instituts de recherche affiliés à l’Université Laval et McGill.

Les néoplasies hématologiques étudiées incluent les leucémies aiguës, les syndromes myélodysplasiques, les myélomes et les syndromes lymphoprolifératifs. Ces spécimens sont collectés et cryopréservés selon les Procédures Normalisées de Fonctionnement du CTRNet.  Ils sont caractérisés sur le plan morphologique, immunophénotypique (cytométrie en flux) et cytogénétique standard et moléculaire (FISH, caryotypage spectral/ SKY).

Grâce à une subvention de la Fondation Cole, un programme de mise en banque d’échantillons de leucémies aiguës myéloïdes pédiatriques a débuté en 2010.

L’ADN normal obtenu par frottis buccal ou par la salive est conservé pour la plupart des échantillons mis en banque. Un rapport des analyses effectuées au laboratoire de la Banque de Cellules Leucémiques du Québec est envoyé à l’hématologue traitant, si le patient a donné son consentement. La banque recueille annuellement de 150 à 200 spécimens d’hémopathies malignes provenant de dix centres hospitaliers universitaires et régionaux.

Les données incluant les analyses de laboratoire et les paramètres cliniques pour chaque échantillon sont répertoriées dans une banque de données informatisées. La programmation de la banque de données cliniques a été faite en collaboration avec le Groupe d’étude en oncologie du Québec.

La Banque de Cellules Leucémiques du Québec accueille des techniciens en hématologie et en cytogénétique, des étudiants gradués, des résidents en hématologie et en génétique, et des stagiaires post-doctoraux pour une formation dans le domaine des hémopathies malignes.